NEW YARMOUTH 13 ans 2005 The Wild Parrot

Rhum Traditionnel – 66.6%, 70cl
Edition limitée à 242 bouteilles
Une exclusivité LMDW

Située dans la paroisse de Clarendon, la distillerie New Yarmouth est notamment réputée pour produire le rhum le plus populaire de Jamaïque : Wray & Nephew overproof. Distillée en juin 2005, cette version riche en esters a vieilli sous climat continental jusqu’à sa mise en bouteille en janvier 2019. Particulièrement extravertie, elle joue d’emblée cartes sur table. Il faut dire qu’elle dispose de nombreux atouts olfactifs et gustatifs qui devraient lui permettre de conquérir les dégustateurs les plus exigeants. Citons : une minéralité à fleur de peau, une grande pureté d’expression, une très grande profondeur de champ ainsi qu’une jeunesse d’esprit inaltérable.

Couleur : jaune doré.

Description

à la fois frais et capiteux. Particulièrement expressif, le premier nez est exotique (banane, ananas rôti), liquoreux (sucre de canne), minéral (craie) et capiteux (lys, gardénia). Très fin à l’aération, il devient ensuite plus végétal et fibreux (canne à sucre, roseau). Son caractère médicinal et terpénique se met progressivement en place (graine de moutarde, manganèse). Simultanément, des fruits frais (pomme, poire) mettent en exergue le caractère juteux de la palette aromatique.

dynamique, tendue. Sûre d’elle, l’attaque en bouche affiche une personnalité pleine de piment. Elle s’appuie sur un distillat d’une remarquable pureté d’expression pour mettre peu à peu en relief des notes de vanille, de banane flambée et de baba au rhum gourmandes à souhait. Le milieu de bouche nous emmène au beau milieu d’un champ de géranium respirer des parfums sucrés envoûtants.

longue, trépidante. Melting pot de fruits blancs (poire), exotiques (coco), de fleurs capiteuses (giroflée, tubéreuse), d’épices nobles (muscade, cannelle) et d’huiles essentielles (romarin, sarriette), la finale évolue vers des notes chocolatées et végétales (fond d’artichaut). En rétro-olfaction, d’une manière très originale, des groseilles à maquereau et des quetsches viennent s’immiscer au cœur de la palette gustative. Du verre vide s’échappe une coulée de sucre de canne encore tiède ainsi que des parfums de gomme arabique et de fleurs capiteuses.

Acheter