LAGAVULIN 12 ans Specially Selected White Hors Distillers Ltd

Islay Single Malt – 43%, 75cl
Montenegro Spa Import

C’est sous une bannière blanche que Lagavulin partit à la conquête du monde à la fin des années 60. L’Europe, les Etats- Unis et le Commonwealth virent alors surgir sur un magnifique destrier blanc une version signée White Horse Distillers sans mention d’âge. Nombreux furent les importateurs (Carpano, Ci- noco, Montenegro, Corima, etc.) qui, au cours de la décennie 70, chevauchèrent cet étalon fougueux, dont l’étendard connut de nombreuses évolutions. Dès 1973, Lagavulin affiche fièrement ses 12 ans sur le col d’un flacon, qui, rompant avec son passé, joue la carte de la transparence, révélant ainsi au gré des embouteillages un costume d’apparat aux couleurs et senteurs ibériques. Cette ultime version introduite au milieu des années 80 est en tout et pour tout la plus accomplie.

Couleur : cuivrée à reflets dorés.

UGS : 108 Catégories : , , , , ,

Description

subtil et profond, authentique. Puissamment tourbé et iodé, le tempo est donné par l’orange confite, les fruits rouges (fraise), bientôt rejointe par le miel, le cuir et une note de bouillon de viande. Tel un baume, le camphre, la menthe et le poivre jouent ensuite crescendo. L’ensemble s’accorde enfin sur le saumon à l’aneth, les tannins du cuir et des senteurs boisées de cèdre.

marine et solaire à la fois. La tourbe dirige avec virtuosité une symphonie composée de figues, de confiture d’orange et de la réglisse à foison que viennent chahuter la vanille, la douceur de la noix de coco et le genêt. Le chêne reprend ses droits et impose sa note épicée (gingembre) et cacaotée et cela sans aucune fausse note.

interminable, elle s’étire vers l’horizon. Mentholée et éton- namment fraîche, elle s’efface pour laisser la place à l’orange amère et à la gelée de coing. La partition, ici plus jazzy, s’achève sur le nougat, le cumin et le miel d’acacia soutenu par la généro- sité d’un cigare cubain.

Acheter