CLYNELISH 24 ANS 1995

Highland Single Malt – 58%, 70cl
Single Cask #2158 – Refill Sherry Butt
Edition limitée à 574 bouteilles
Une exclusivité LMDW

Après une année consacrée à des travaux de rénovation et de modernisation, Clynelish a recommencé à produire en juin 2017. Et, pour le bonheur des amateurs du monde entier, 2020 devrait voir la réouverture de la vieille et mythique distillerie Brora, fermée en 1983. Pour l’heure, ce nouveau Clynelish estampillé 20 rue d’Anjou fait immanquablement écho au magnifique single cask 1995 de notre Catalogue Création 2019. Beaucoup moins influencé par le vieillissement en fût de sherry mais en revanche plus fumé, plus tourbé, plus cireux et plus marin, il écrit à l’encre indélébile une nouvelle page d’une histoire déjà riche en versions remarquables. Comme l’affirme si bien le proverbe, « Abondance de biens ne nuit pas… ».

Couleur : jaune doré intense.

Description

élégant, racé. Très dense, le premier nez est marqué par des notes de citron confit, de riz soufflé, de noix de coco et de camphre. Après cette entrée en matière particulièrement originale, son registre épicé et médicinal se met progressivement en place. Du poivre noir, des clous de girofle, de la badiane et de l’encens procurent beaucoup de noblesse à la palette aromatique. Puis, une orge maltée rayonnante arrive sur le devant de la scène. Elle est très délicatement fumée et surtout miellée (acacia, cire d’abeille).

à la fois vive et onctueuse. Incarnant à merveille ce que doit être un single malt des Highlands du Nord de l’Ecosse, l’attaque en bouche est fruitée (poire, ananas), champêtre (pâture, pissenlit), salée, minérale (craie), médicinale (baume) et finement torréfiée (café, moka). Plein de fraîcheur, le milieu de bouche est marqué par les agrumes (orange, clémentine) et les fruits exotiques (passion, kiwi, litchi). De plus en plus saline, la fin de bouche évoque nettement le bord de mer (coquillages, embruns). Très enlevée, elle nous emmène en haut des falaises admirer une mer moutonnante.

longue, épurée. Une tourbe sèche met l’accent sur le caractère terreux et racinaire (gentiane) de l’entame de la finale. Puis, des volutes de fumée traversent un ciel azuré. Leur fine âcreté suggère un Havane herbacé et épicé (poivre gris, badiane). En rétro-olfaction, des fruits blancs (raisin, mirabelle, coing) inondent le palais de leurs jus délicieusement acidulé. A l’unisson du nez et de la bouche, les extraits secs du verre vide sont maltés, herbacés (brindilles), mentholés et cendrés.
DÉCOUVREZ
Les coulisses de la sélection de la gamme 20 rue d’Anjou

Acheter