CAOL ILA 11 ans 2007

Islay Single Malt – 51%, 70cl
Single Cask #319478 – Hogshead
Edition limitée à 283 bouteilles
Une exclusivité LMDW

Outre ses célèbres versions tourbées officielles, Caol Ila élabore un single malt non tourbé, destiné initialement aux maîtres- assembleurs. Cependant, depuis 2006, plusieurs Caol Ila unpeated sont venus enrichir la gamme des embouteillages officiels proposés par la distillerie. A la croisée des chemins fumés et non fumés empruntés par Caol Ila, cette version sélectionnée par La Maison du Whisky auprès de la célèbre institution londonienne Berry Bros & Rudd constitue une entrée en matière idéale pour découvrir le monde des whiskies tourbés. A la manière des pointillistes, ce Caol Ila peint par petites touches un tableau qui a pour ambition de restituer de la manière la plus authentique l’atmosphère qui règne sur l’île d’Islay.

Couleur : or pâle.

UGS : 25 Catégories : , , , , ,

Description

fin, équilibré. Marquée par des notes de paille humide, d’orge maltée, de cendres et d’encens, le premier nez fait preuve de beaucoup de droiture et de précision. A l’aération, une tourbe grasse, huileuse (sarriette) et mentholée entre en action. Elle procure beaucoup de moelleux et d’allonge à la palette aromatique. Puis, celle-ci se prolonge avec beaucoup de naturel sur des notes florales (lavande, violette), salines et médicinales (teinture d’iode).

vive, tendue. L’attaque en bouche donne indéniablement la parole à la fumée et à l’orge maltée. Remarquablement minérale (mine de crayon, schiste), elle se révèle également citronnée et fruitée (poire, pomme). En milieu de bouche, des saveurs de tapenade et de viande fumée (bacon, bresaola) lui procurent de la consistance et du moelleux. Progressivement, des fleurs blanches (lilas, muguet) perforent des notes de goudron et de suie. Superbe.

longue, fraîche. Enchevêtrée dans la fin de bouche, l’entame de la finale est racinaire (gingembre, ginseng) et gorgée de sels minéraux. D’une gourmandise réglissée remarquable, elle se montre également fruitée et juteuse (raisin blanc, poire William). Au fur et à mesure, de la menthe blanche, du lait de coco et la vanille s’approprient la toute fin de bouche. Des fleurs capiteuses (pivoine, freesia) parfument une rétro-olfaction délicate et élégante. Le verre vide est incontestablement malté, médicinal (baume), végétal (artichaut) et minéral (lave).

Acheter