ARDMORE 9 ans 2009

Highland Single Malt – 43%, 70cl
Small Batch de 7 fûts – Ex-Laphroaig Cask
Edition limitée à 2295 bouteilles
Une exclusivité LMDW

La distillerie Ardmore a de tout temps produit un single malt tourbé (entre 12 et 14 ppm de phénols). Dans le processus de maltage, la tourbe utilisée provient de Saint-Fergus, village situé dans l’Aberdeenshire. Elle élabore également une version non tourbée baptisée Ardlair. Dès les premiers instants, cette version pose les jalons d’une dégustation qui aura pour fil conducteur une tourbe aux multiples facettes. Les amateurs apprécieront tout particulièrement la ressemblance avec Laphroaig notamment dans sa manière veloutée de s’emparer du palais. Archétype d’Ardmore, elle est également profondément maltée et minérale.

Couleur : or vif.

UGS : 16 Catégories : , , , , ,

Description

à la fois onctueux et empyreumatique. Au premier nez, de la gomme arabique enrobe une tourbe huileuse et florale (violette, pissenlit, pâquerette). Sur le plan chromatique, en arrière-plan, des citrons confits et des poires juteuses apportent de jolies couleurs dorées. A l’aération, des grains d’orge maltée, des notes médicinales (sinapisme, camphre) et des cendres accentuent la sensation de chaleur qui émane de la palette aromatique. Progressivement, posés à même l’ardoise, des fruits exotiques (banane, ananas) et des plantes aromatiques (sauge, verveine) font leur apparition.

pleine de verve et de vitalité. Lactique (coco, fromage blanc), l’attaque en bouche est impressionnante de fraîcheur herbacée (foin coupé, menthe). La tourbe s’est parfaitement intégrée au cœur de la palette gustative. Lovée entre des fruits frais (poire, pêche), des amandes douces et du miel de lavande, elle regorge de sels minéraux et de particules racinaires (gentiane, ginseng). Légumineuse (poireau, courgette), l’arrière-bouche est d’une remarquable gourmandise.

longue, ciselée. De fèves de cacao en grains de café torréfié, de verveine infusée en luzerne coupée, de fleur de sel en saveurs goudronnées et de fleurs des champs en algues marines, l’entame de la finale révèle des tonalités jusqu’alors inédites. Possédant beaucoup de montant, elle prend naturellement la direction du bord de mer et devient iodée et médicinale. En rétro- olfaction, des plantes aquatiques (salicornes, roseau) ondulent sous le souffle d’une bise vivifiante. Suggestif et rustique à la fois, le verre vide évoque le plancher des vaches (étable, paille).

Acheter